Les résidences itinérantes

Les Filles de Simone

© Nicolas Hennette

Compagnie associée pour la deuxième saison, le collectif Les Filles de Simone a été fondé par Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères. Leurs spectacles sont mus par des préoccupations féministes.

 

En résidence itinérante dans cinq collèges valdoisiens l’année dernière, elles y ont répété leur nouveau spectacle, en tournée cette saison dans les établissements scolaires du département. La reproduction des fougères a été conçue spécialement à l’attention des 13-15 ans. De façon ludique, le spectacle aborde les questions du corps et de la sexualité. Avec bienveillance et humour, Les Filles de Simone ont trouvé la juste distance pour libérer la parole.

 

Cette saison, c’est en lycée qu’elles posent leurs valises et c’est sur la bande dessinée Les Culottées de Pénélope Bagieu qu’elles ont jeté leur dévolu. Elles accompagneront les lycéen·ne·s dans leur travail d’adaptation de la BD au théâtre. Le projet de résidence « Chez les grands hommes, il y a aussi des femmes » allie sensibilisation à l’égalité femmes-hommes et aux droits des femmes, promotion du matrimoine et des modèles féminins, pratique théâtrale et parcours culturel. Une année sous le signe de la créativité pour les jeunes d’Arnouville et de Goussainville !

 

Prolixes, elles nous réservent bien d’autres surprises : des impromptus en caravane sur la masculinité, des week-ends de pratique théâtrale, une journée pour découvrir leur univers et la création d’une petite forme sur la précurseuse en informatique Ada Lovelace, à L’Orange Bleue d’Eaubonne, le dimanche 29 novembre dans le cadre de « Jeux, fêtes et maths ».

 

Télécharger
La Reproduction des fougères • Dossier pédagogique
Dossier-pedagogique_La-reproduction-des-
Document Adobe Acrobat 770.6 KB