RUPTURES


Création FACM

Durée : 1 h 50

Public adolescent et adulte


Pontoise

Jeudi 9   novembre

à 19 h 30

Vendredi 10 novembre

à 20 h 30

L’apostrophe – Théâtre des Louvrais scène nationale de Cergy-Pontoise & du Val d’Oise    

Place de la Paix     

Tél. : 01 34 20 14 14 

Plein tarif : 19 €

Moins de 26 ans : 16 €

Tarif Pass : 12 €


Argenteuil

Vendredi 1er décembre

à 20 h 30

Centre culturel Le Figuier blanc

16-18, rue Grégoire-Collas     

Tél. : 01 34 23 58 00 

Plein tarif : 19 €

Moins de 25 ans et tarif Pass : 15 €

 


Eaubonne

Vendredi 8 décembre

à 20 h 30

L’Orange bleue   

7, rue Jean Mermoz    

Tél. : 01 34 27 71 20 

Plein tarif : 14 €

Moins de 18 ans : 12 €

Tarif Pass : 10 €


www.dorenavant-cie.com


Antigone 82

Dorénavant Cie - Jean-Paul Wenzel

© Juliette Romens

D'après Le Quatrième mur de Sorj Chalandon*

 

Adaptation : Arlette Namiand

Mise en scène et scénographie : Jean-Paul Wenzel

Costumes : Cissou Winling

Lumières : Juliette Romens

Son : Philippe Tivillier

Vidéo : Jérémy Oury

Assistanat à la mise en scène : Lucile Delzenne

Avec : Hassan Abd Alrahman et Nathan Gabily (jeu et musique), Fadila Belkebla, Pauline Belle, Pierre Giafferi, Hammou Graïa, Pierre Dévérines, Lou Wenzel

 

Beyrouth -1982. Aller monter Antigone d’Anouilh en pleine guerre du Liban avec des acteurs issus de chaque camp ennemi (chrétien, chiite, palestinien, druze) pour une représentation unique sur la ligne de front et offrir ainsi deux heures à la paix, c’était… une folie !

« Alors faisons-le ! » C’est la réponse en forme de défi que Samuel Akounis, jeune metteur en scène grec, va mettre en oeuvre et que la maladie interrompt brusquement. C’est à son ami Georges, qu’il confie cette mission impossible.

Les rythmes entre récits et scènes jouées, le titre même du roman, - ce « quatrième mur » invisible au théâtre entre la scène et le public-, tout est une invitation à le faire tomber et créer une proximité plus grande avec le plateau, un présent de la représentation plus saisissant. Tout concourt à ce que cette histoire qui part d’un rêve fou de théâtre revienne au théâtre et que nous donnions voix, corps, lumière, musique et sons, à la puissance poétique, politique, philosophique du roman, à tout ce qui fait écho à notre époque, nous fait tour à tour espérer et désespérer du monde en nous et autour de nous, nous prive d’élans ou nous en donne !

 

*Texte édité aux Editions Grasset – Prix Goncourt des lycéens 2013

 

Coproduction : MC2 - Grenoble • FACM - Festival théâtral du Val d’Oise. Soutien: L'apostrophe-scène nationale de Cergy-Pontoise & du Val d'oise • SPEDIDAM