Les résidences itinérantes

Les Filles de Simone

Le collectif Les Filles de Simone a été fondé en 2014 par Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères. Toujours mues par des préoccupations féministes d’égalité entre les femmes et les hommes, pour leur prochaine création, les Filles de Simone souhaitent s’adresser aux adolescent·e·s et aborder la question de la puberté car c’est à cet âge de grands bouleversements que se noue le rapport au corps et que se tissent les premières relations amoureuses.

 

Les artistes créeront une petite forme théâtrale d’éducation sexuelle : La Reproduction des fougères (titre provisoire) à destination jeunes pour l’automne 2020. Ce spectacle permettra d’ouvrir la discussion sur ce que tout le monde vit mais dont personne ne parle.

 

Pour le concevoir et être à l’écoute des interrogations et des préoccupations des adolescent·e·s, entre novembre 2019 et mai 2020, les artistes seront en résidence dans cinq collèges valdoisiens : le collège Montesquieu de Beauchamp, le collège Jean Zay de Saint-Gratien, le collège Rosa Bonheur de Bray-et- Lû, le collège Marcel Pagnol de Saint-Ouen l’Aumône et enfin le collège André Chénier d'Eaubonne.

 

Là, elles mèneront des ateliers auprès des élèves de 4e et de 3e.

 

Le spectacle créé sera joué par un comédien et une comédienne et tournera dans les collèges valdoisiens la saison prochaine.

Correspondances

Nouveau projet d’action artistique et culturelle, « Correspondances » met en relation des groupes de territoire très différents du département qui travaillent avec une même compagnie parmi celles en résidence et celles soutenues par le FACM.

 

 

Au fil de ces correspondances, se raconteront la diversité et la richesse d’un territoire. Ce travail d’atelier sera enrichi par un parcours de spectacles, les représentations étant le moment de réunions des groupes.